GUIDOR easy-graft

 

Quelles sont les matières premières qui entrent dans la fabrication des produits GUIDOR easy-graft?
Les produits GUIDOR easy-graft sont des matériaux synthétiques fabriqués à partir de matières premières minérales. Ils ne contiennent aucune substance d'origine animale ou humaine.
 
Quelle est la différence entre GUIDOR easy-graft CLASSIC et GUIDOR easy-graft CRYSTAL?
GUIDOR easy-graft CLASSIC contient du bêta-tricalcium phosphate (ß-TCP) en phase pure totalement résorbable. GUIDOR easy-graft CRYSTAL contient du phosphate de calcium biphasique (60 % d'hydroxyapatite, 40 % de ß-TCP). Il est résorbable en partie, l'hydroxyapatite restant imbriquée dans l'os néoformé.
 
GUIDOR easy-graft CLASSIC et GUIDOR easy-graft CRYSTAL – comment décider quelle substance est adaptée à un cas en particulier?
Le choix du matériau revient au clinicien et dépend de sa préférence chirurgicale. Voir la chronologie/classification de l'implant dentaire.
 
GUIDOR easy-graft CRYSTAL comporte-t-il deux types de granules (HA et ß-TCP)?
Non. Chaque granule est constitué d'un composé de 60 % d'hydroxyapatite et 40 % de ß-TCP.
 
Comment la substance GUIDOR easy-graft doit-elle être condensée?
Les utilisateurs expérimentés de GUIDOR easy-graft peuvent s'aider de différents instruments, comme des spatules plates ou le piston de la seringue d'application de GUIDOR easy-graft. Sur de grandes surfaces, le matériau peut être condensé de manière homogène en appuyant avec le doigt sur une compresse (humidifiée avec une solution saline physiologique) pendant 10 à 30 secondes.
 
Les produits GUIDOR easy-graft peuvent-ils être utilisés en association avec les membranes dentaires?
Oui, si le praticien en fait le choix.
 
Dans quelles circonstances l'utilisation d'une membrane peut-elle être recommandée?
Les produits GUIDOR easy-graft sont stables et ne nécessitent pas de membrane pour le confinement des défauts comportant 3 ou 4 parois. Les défauts plats (défauts non concaves aux parois limitées) et de taille importante peuvent nécessiter le soutien complémentaire d'une membrane barrière. Les sites où un lambeau périosté d'épaisseur totale est créé peuvent aussi tirer parti d'une membrane barrière pour empêcher la pénétration des tissus mous. La décision d'utiliser une membrane fait partie des choix thérapeutiques et revient au praticien.

Est-ce que GUIDOR easy-graft adhère à la surface osseuse?
Non. Les produits GUIDOR easy-graft n'adhèrent pas aux tissus et ne contiennent pas d'adhésif. Les granules adhèrent entre eux et forment une masse malléable du fait de leur enrobage en PLGA.
 
Les matériaux GUIDOR easy-graft sont-ils radio-opaques?
Oui, GUIDOR easy-graft CLASSIC et GUIDOR easy-graft CRYSTAL sont tous deux opaques aux rayons X.
 
Combien de temps les granules GUIDOR easy-graft doivent-ils rester en contact avec le BioLinker dans la seringue?
Les granules doivent être complètement humidifiés par le BioLinker. Pour ce faire, le piston doit être mobilisé d'avant en arrière 1 à 3 fois. En général, 20 à 40 secondes sont nécessaires.
 
Les défauts doivent-ils être surcomblés?
Non, le matériau gonfle après application. Il n'est donc pas recommandé de surcombler.
 
Le matériau doit-il être condensé dans le défaut?
Les produits GUIDOR easy-graft doivent être bien condensés dans le défaut avant que le matériau ne durcisse. Les granules ronds résistent à la compression, ce qui évite la formation de fragments issus de granules fracturés.
 

GUIDOR calc-i-oss

 

Quelles sont les matières premières qui interviennent dans la fabrication des produits GUIDOR calc-i-oss?
Les produits GUIDOR calc-i-oss sont des matériaux synthétiques fabriqués à partir de matières premières minérales. Ils ne contiennent aucune substance d'origine animale ou humaine.

 

Quelle est la différence entre GUIDOR calc-i-oss CLASSIC et GUIDOR calc-i-oss CRYSTAL?
calc-i-oss CLASSIC contient du bêta-tricalcium phosphate (ß-TCP) en phase pure, et se résorbe sur une période de 5 à 15 mois. calc-i-oss CRYSTAL contient du phosphate de calcium biphasique (60 % d'hydroxyapatite, 40 % de ß-TCP). Il est résorbable en partie, l'hydroxyapatite restant imbriquée dans l'os néoformé.

 

GUIDOR calc-i-oss CRYSTAL comporte-t-il deux types de granules (HA et ß-TCP)?
Non. Chaque granule est constitué d'un composé de 60 % d'hydroxyapatite et 40 % de ß-TCP.

 

GUIDOR perio-implant diagnostic test

 

Comment dois-je envoyer les échantillons?

Complétez la fiche de liaison fournie et rédigez une ordonnance. Placez les échantillons accompagnés du formulaire, de l'ordonnace et du chèque du patient à l'ordre du laboratoire d'anlyses médicales dans l'enveloppe pré-affranchie fournie, sur laquelle l'adresse est déjà indiquée. Postez l'enveloppe dans la journée.

 

Quels types d'analyses sont réalisés au laboratoire?

L'échantillon est analysé par PCR (Polymerized Chain Reaction) en temps réel, une technique in vitro de réplication d'ADN ciblé. Elle permet d'obtenir la mesure quantitative des bactéries et une estimation de la numération bactérienne. La PCR en temps réel identifie et quantifie les principaux parodontopathogènes. La culture bactérienne offre un panoramma clair des micro-organisme présents dont le champignon C. albicans.

 

Combien de temps les pointes en papier doivent-elles rester dans la poche parodontale?

Chaque cône en papier doit rester environ 10 secondes dans la poche parodontale avant d'être placé dans le tube de prélèvement fourni.

 

Pourquoi les rapports d'analyse présentent-ils un code couleur?

Socransky a classé la flore subgingivale en différents complexes associés, chacun étant caractérisé par une couleur différente reflétant son niveau de potentiel pathogène et nécessitant un traitement antibiotique spécifique.

 

Pourquoi un test peut-il être nécessaire?

- Pour contrôler l'état parodontal avant la mise en place d'un implant, surtout si le patient a des antécédents de maladie parodontale (pour laquelle il a été traité).
- Pour contrôler l'état parodontal après un traitement parodontal mais aussi après la mise en place de l'implant, dans le cadre du suivi, pour obtenir un diagnostic précoce d'une inflammation possible autour des dents ou des implants.
- Pour contribuer au diagnostic de certaines maladies parodontales spécifiques pouvant persister en dépit du traitement.

 

Pourquoi Candida albicans est également recherché?

En plus des bactéries pathogènes, le champignon C. albicans est capable de coloniser les poches parodontales chez les patients souffrant de parodontite chronique et a été identifiée en sous-gingival chez des personnes en bonne santé et des patients atteints de parodontite agressive (Urzúa B, et al. 2008). On le retrouve dans les poches parodontales de 7,1 à 19,6 % des patients atteints de parodontite chronique (Sardi JC et al. 2010).

 

Pourquoi le test destiné aux poches parodontales et à la péri-implantite est-il le même?

Les maladies inflammatoires comme la parodontite et la péri-implantite sont causées par un groupe identique de pathogènes parodontaux, avec différents degrés de potentiel pathogène. Ces micro-organismes colonisent les poches parodontales, entraînant l'inflammation des tissus gingivaux et une perte osseuse progressive. Tous les pathogènes parodontaux n'ont cependant pas la même importance : la maladie parodontale et les complications implantaires sont associées à certains microbiotes identifiés.

 

Remarque: reportez-vous au modes d'emploi locaux pour obtenir d'autres indications, précautions et effets indésirables possibles.